fbpx

Nutrition – Lecture : 3 min

5 étapes pour t'aider à apprécier ton repas

Par : Albin, Fondateur de Smart LIFE COACHING

Albin vous recommande de consulter cet ebook sur 

les 6 piliers de la perte de poids

Il faut comprendre que le visuel ou du moins le fait d’apprécier son repas est même plus important que ce que t’apporte vraiment ce qu’il y a dedans !

L’aspect psychologique est très important dans la nutrition.

Le Temps de cuisson

Avoir la bonne consistance, ce n’est pas toujours facile. Cuire trop longtemps au risque de se retrouver comme à l’EHPAD avec une bouillie à chaque repas ^^’ où cuire trop rapidement et finir par manger de la semelle.

 
Cuisson Rapide vs Lente

 

La cuisson Rapide :

Plus vous serez rapide plus l’aliment sera saisi (extérieur cuir mais intérieur cru, *si vous contrôlez la cuisson bien-sûr) mais si vous êtes pressé et que vous cuisez tout rapidement et à feu vif, vous aurez également tendance à avoir quelque chose de plus sec, trop cuit.

Tout ça deviendra pâteux en bouche, je ne pense pas que vous gagnerez au change !

 

La cuisson Lente :

Pour conserver le plus de saveurs et avoir un aliment juteux (Tasty) il faudra privilégier la cuisson lente. (À adapter en fonction de l’aliment bien-sûr)

Feu doux ou chaleur basse pour le four (150 à 180°) pour le temps il faudra faire en fonction du poids de votre source de protéine (viande, poisson…) mais commencer par 1h30-2h est une bonne base pour 1kg de viande par exemple.

 

En augmentant le temps de cuisson vous allez laisser le temps aux différents aliments de diffuser leurs saveurs, goûts. Pour un pot au feu ou un rôti par exemple.

Cela nécessite peut être plus de temps de préparation, d’organisation mais je peux vous garantir que ça en vaut le coup !

Ex : Préparer une plus grosse quantité à l’avance et diviser en portion au congélateur pour gagner du temps pour vos prochain repas.

le type de cuisson

 
A l’Eau, à l’Huile, au Four, au Barbecue ?

 

Le fait de cuire vos aliments de différentes façons va vous apporter du changement, des saveurs/goûts complètement différents.

  • À l’eau ou à la vapeur pour la facilité, rapidité et afin d’utiliser le moins de matière grasse pour la cuisson. Permet également d’augmenter le volume alimentaire (Ex pomme de terre à l’eau)
  • Avec un peu d’huile vous les rendrez plus savoureux (pas nécessaire de faire une friteuse !). Quelques minutes à poêle pour les dorer ou les rendre légèrement croustillants.
  • Au four la chaleur sera plus répartie et vous aurez la possibilité de griller, gratiner comme bon vous semble.
  • Au Barbecue pour la petite odeur de fumée et le croustillant.

Les épices

Souvent négligées et sous-estimées. Les épices vont donner du caractère à votre plat !

Premièrement la base qui passe partout est de bien doser le sel et le poivre. Souvent quand je n’ai pas d’idée ou que je veux faire simple, ça suffit amplement à réveiller mes papilles.

                  

Ensuite pour le reste il faudra soit tester à vos dépens (On ne fait pas l’erreur 2 fois je vous le garantie haha) et apprendre à doser ou acheter des mélanges d’épices. Mais n’hésitez pas à découvrir ce que font les pays pour agrémenter leurs plats cela donne pas mal d’idées.

Certaines épices ressortent souvent et vous pourrez les utiliser sans partir dans des mélanges farfelus.

  • Le Curry (Dahl de curry, Poulet curry…)
  • le Piments (À doser selon votre résistance aux picotements)
  • le Paprika (Potatoes au four, Poulet rôti, Butternut rôti…)
  • le Curcuma (Colombo de porc, )
  • le Cumin (Velouté de carotte, poisson farci…)
  • la Muscade (Purée de patate, gratin dauphinois…)
  • les Herbes aromatiques (Thym, Persil, Romarin, Menthe, Estragon, Basilic…)
  • la Cannelle (Pain d’épice, Pain perdu…)
  • la Vanille (Crêpe, Crème…)

 

L’Ail, l’Oignon et l’Échalote sont comme des épices pour moi, on appelle ça des condiments. Il n’y a pas un seul repas ou je n’en mets pas. Ils apportent tellement de goût à l’ensemble !

 

Un plat avec différentes épices ne sera pas la même expérience gustative alors n’hésitez pas à tester ce qui vous convient le mieux.

la couleur

La couleur c’est comme la météo. S’il pleut et qu’il fait tout gris tu auras le moral dans les chaussettes, au contraire si tu vois de la lumière, des couleurs vives comme au printemps autant te dire que tu n’auras plus envie de rester dans ton canapé avec ton plaid à regarder Netflix !

                                                 

L’envie de dévorer ton plat, de te donner envie de manger ce que tu as préparé, c’est ça l’objectif que tu devrais te fixer quand tu cuisines ! (Rien qu’en parlant de ça déjà ça me donne faim alors imagine quand je cuisine xD).

 

La couleur des aliments est importante mais aussi celle de tes couverts (assiette) ! Suivant la couleur ils ne ressortiront pas de la même manière. Le blanc pour les assiettes est une valeur sure. Ça passe partout, c’est commun et donc pas très cher. Mais si jamais l’envie vous prend de choisir d’autres couleurs partez plutôt sur du mat ou moins vif pour qu’il y ait le plus possible de contraste avec ce que vous aurez dans l’assiette.

la présentation

Vous n’êtes pas des grands chefs cuistot je le sais mais vous pouvez quand même essayé de soigner votre présentation pour qu’elle soit plus appétissante qu’un plateau servi en prison. Jouez avec les couleurs présentent, les différentes textures.

Vous pouvez simplement séparer vos légumes de vos féculents en posant par-dessus votre source de protéine bien disposée. Ajouter quelques épices ou herbes aromatiques pour la décoration et le goût.

Je veux que vous preniez plaisir à cuisiner à partir de ce jour.

Maintenant à vos spatules et casseroles !

 

Le Chef Atlas

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos collègues ou amis :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Nos articles recommandés