fbpx

Entrainement – Lecture : 6 min

LE CARDIO À JEUN EST-IL RÉELLEMENT PLUS EFFICACE ??

Par : Alexandre, Fondateur de Smart LIFE COACHING

Alexandre vous recommande de consulter cet ebook sur 

les 6 piliers de la perte de poids

Selon les croyances, pratiquer le cardio à jeun permettrait de brûler plus de calories car l’organisme irait alors directement taper dans les graisses, à défaut de pouvoir puiser dans le sucre apporté par l’alimentation. A première vue, ce raisonnement tient la route. Cependant, ce ne sont en réalité que des idées reçues !

 

En effet, des études sur 2 groupes de femmes distincts ont montré qu’au bout de 4 semaines, toutes les participantes ont perdu du poids (environ 1 kilo), mais il n’y a aucune différence entre le groupe de femme s’entrainant à jeun, et celui ne s’entrainant pas à jeun : la perte de poids est identique, y compris si on regarde plus précisément les quantités de graisse et de muscles perdues. (Schoenfeld BJ, Aragon AA, Wilborn CD, Krieger JW, Sonmez GT. Body composition changes associated with fasted versus non-fasted aerobic exercise. J Int Soc Sports Nutr. 2014 Nov 18;11(1):54.)

 

Il n’y a pas de recette miracle. Le cardio, qu’il soit fait à jeun ou dans l’après-midi brûlera autant de calories si l’intensité et le volume sont identiques. La perte de poids ne dépend que de la balance énergétique (—> calories absorbées VS calories dépensées).

 

Faut-il dans ce cas le réaliser à jeun ? Dans une optique de prise de muscle, la réponse est clairement NON étant donné la fatigue « accrue » qu’il va provoquer. Néanmoins, dans une optique d’amélioration des performances en endurance et du point de vue de la santé, s’entraîner avec des réserves de glycogène (molécule de “stockage” de l’énergie) un peu en deçà, et au vu de l’intensité de l’effort qui favorise l’utilisation des lipides, cela peut se concevoir afin d’apprendre à notre corps à utiliser plus préférentiellement nos triglycérides, c’est à dire notre graisse comme source d’énergie, même si l’être humain n’y est, de base, pas vraiment « destiné ».

 

De plus, cette idée voudrait que le corps ai commencé à vider ses réserves de glycogène pendant la nuit puis qu’il se tourne plus facilement vers les graisses pour apporter de l’énergie nécessaire à une activité physique. Le problème est que si notre corps a ses réserves de glycogènes dans le rouge, dans le cas où l’on aurait mangé tôt et léger la veille au soir, ou si notre nuit a été plus longue que prévue, le corps pourrait se tourner vers une autre source d’énergie : le muscle.

 

En d’autres termes, ce n’est pas parce que l’oxydation des lipides augmente ponctuellement que cela fait maigrir car si le corps utilise plus de lipides il utilise aussi moins de glucides. Si on s’entraîne après mangé il se passe le phénomène inverse : on brûle moins de lipides à l’entrainement mais on en brûlera plus ensuite. Et à la fin de la journée les deux situations donnent exactement le même résultat.



Alors dans quels cas faire du cardio à jeun ?

–         Si vous n’avez aucun problème à le faire le ventre vide et que vous aimez ça.

–         Si vous avez un emploi du temps chargé et que faire du cardio le matin à jeun vous arrange.

–         Si vous êtes en préparation physique de compétition et que le cardio devient nécessaire pour créer un déficit calorique plus important, il peut alors être pratique de faire son cardio le matin à jeun et sa séance de musculation plus tard dans la journée.

 

La différence sera minime, voire inexistante.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos collègues ou amis :

<i class="fab fa-facebook" aria-hidden="true"></i> Partager sur facebook
<i class="fab fa-twitter" aria-hidden="true"></i> Partager sur twitter
<i class="fab fa-linkedin" aria-hidden="true"></i> Partager sur linkedin
<i class="fab fa-pinterest" aria-hidden="true"></i> Partager sur pinterest
<i class="fas fa-print" aria-hidden="true"></i> Partager sur print
<i class="fas fa-envelope" aria-hidden="true"></i> Partager sur email

Nos articles recommandés